Tsugumi Project tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Septembre 2019
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario et dessin : Ippatu

Léon, un soldat d'élite d'une Europe militariste, a été embarqué de force dans une expédition secrète. Dans un Japon en ruine, abandonné depuis plus de 200 ans, lui et ses compagnons d'infortune doivent récupérer une arme terrifiante. Son nom de code: Tsugumi. Tout ce que nous savons à son sujet, c’est que son potentiel destructeur est tel que le monde a préféré écraser l’archipel sous une pluie de bombes atomiques plutôt que de voir son développement achevé. Mais l’opération a échoué: l’appareil s’est écrasé et Léon s’est retrouvé seul dans la baie de Tokyo. Affamé, à bout de forces, avec un seul vêtement de protection anti-rayonnement, il découvre rapidement que la ville n'est pas aussi déserte que prévu ...

Léon est abasourdi par le spectacle qui se tient devant ses yeux. Le Tokyo irradié n'est pas aussi désert que la ville de Tchernobyl actuelle, la nature a repris son droit et des mutants ont immergé ... la plupart aux intentions hostiles. Désormais accompagné de Doudou, un soldat étranger qu'il a sauvé la tribu des singes, Léon souhaite accomplir sa mission coûte que coûte, afin de rentrer chez lui et retrouver sa femme et son fils. L'irruption de Tsugumi, l'enfant oiseau, et Tora, un lion géant redoutable, ne sera pas de trop, sachant que le terrain devient de plus en plus glissant (la ville s'effondre littéralement). L'expérience Tsugumi Project s'avère très graphique, car il n'y a finalement pas tant de dialogues que ça (Tsugumi semble d'ailleurs aphone une grande partie du tome). L'arrivée de Doudou va redonner un espoir à Léon, qui trouve un compagnon de galère, mais peut-il réellement accorder sa confiance à un ancien espion ? L'auteur présente un flashback sur le passé de Doudou, c'est l'occasion de découvrir l'état de la France dans ce manga post-apocalyptique. Par la suite, la quête de Léon reprend avec la découverte de documents importantes sur les événements qui se sont produits à Tokyo et sur les "menaces" locales. Un certain aspect Resident Evil se met en place (les anciens épisodes), mais la grande surprise sera de découvrir le réel potentiel de Tsugumi qui n'est pas du tout une frêle jeune fille. Léon tente de communiquer avec elle, l'apprentissage est long mais utile, et met en évidence que le projet lui ayant donné naissance à un certain sens puisque Tsugumi est parfaitement en phase avec son environnement. Le dessin d'ippatu est toujours aussi riche pour sa part, avec des décors soignés (malgré le capharnaüm post-apocalyptique), un character design agréable, et des angles de vie judicieusement choisis (et qui rappellent les jeux vidéos de la fin des années 1990).

VERDICT

-

Tsugumi Project confirme son potentiel avec ce deuxième tome intrigant. On appréciera l'exercice de style de l'auteur, mettant parfaitement en valeur un canevas assez classique mais très divertissant.

© 2006-2020 PlayAgain.be - Tous droits réservés